?

Log in

< back | 0 - 10 |  
alanachantelune [userpic]

Formation sur la Fantasy

le 13 mars 2017 (18:39)
Tags:

Et deux MOOC, deux !!!
J'avais loupé les sessions précédentes du MOOC sur la Fantasy d'Anne Besson, je viens de m'inscrire, merci les potos d'Elbakin de m'avoir prévenue ! Et là, c'ets la dernière fois qu'il sera proposé !!!
Ca commence le 9 mai, quand celui sur la littérature jeunesse se finira, c'est parfait !

alanachantelune [userpic]

Formation sur la littérature jeunesse

le 09 mars 2017 (19:50)
Tags:

L'université de Liège propose un MOOC sur la littérature jeunesse. L'introduction est passionnante, je pense que je vais suivre la formation professionnelle, plus exigeante que la générale.

point noir : il faut rédiger un journal de bord.

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:ulg+108002+session01/info

alanachantelune [userpic]

Epuisement

le 07 mars 2017 (11:31)
Tags:

Depuis plusieurs semaines, je suis fatiguée, ailleurs, sans motivation. Depuis 15 jours, c'est pire, je suis en permanence fatiguée physiquement. Je sens la fatigue peser sur mon crâne, sur mes jambes, tirer dans mes veines...

Je dois probablement refaire une anémie sévère en fer. J'ai repris un mois de vitame D et de fer, mais ça va mettre du temps à remonter.

Au boulot on m'a reproché de "ne pas être là". C'est vrai. J'en ai un peu marre de tout, j'ai plus d'envie.. peut-être que ça ira mieux dans queqlues semaines.

alanachantelune [userpic]

Two Step from Hell

le 20 février 2017 (21:50)
Tags:

Je suis tombée amoureuse de ce groupe.
Je les ai déocuvert grâc eà mes potes d'Elbakin.

Il s'agit en fait de deux compositeurs qui se sont spécialisés... Dans les musiques de bandes-annonces pour Hollywwod.
Genre, bande-annonces épiques !
Faut le faire !

Depuis 2006, ils ont été utilisés par tout plein de bande-annonces de films : Harry Potter, 2012, Interstellar, Narnia, Doctor Who, Avatar, Marvel et DC... J'en passe et des meilleures !

Ils sortent plusieurs albums professionnels par an, mais uniquement pour les studios. Sous la pression des fans, ils ont quand même sorti des albums publics, et j'en suis totalement gaga. Et encore, je découvre seulement !

De la musique épique à gogo ! Youhou !

alanachantelune [userpic]

2 jours à la neige...

le 13 février 2017 (15:05)
Tags:

... c'était bien mais trop court ! Juste 2 jours dans un gite dans les vosges avec les elbakiniens.
Comme d'hab, bouffe, jeux et blabla, bonne humeur assurée.
Et puis  une rando dans la neige bien crevante en évitant les skieurs (le gite donnait sur les pistes !), avec les neige tombant de plus en plus au retour... On se serait cru dans Narnia.

Moi qui n'avait pas vu de neige depuis des années, j'ai été ravie !

alanachantelune [userpic]

Les désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, la série

le 09 février 2017 (16:47)

J'en suis à la moitié, et c'est vraiment très beau. Plastiquement parlant, les décors, les costumes, les mouvements de caméra, ça donne un univers zinzin et lumineux, moins gothique que le film.
les interventions de Lemony Sniket dans le cadre ou déambulant dans les égouts sont particulèrement drôles et efficaces. Les personnages sont tout aussi frappés que dans les romans, on est plus proche des Monthy Mythons parfois que de Tim Burton ! Même le sparents, en super-agents de l'extrème, avec leur sérieux trop imperturbable, deviennent caricaturaux et drôles.
Le format de la série permet de prendre son temps, contrairement au film, sur les personnages des tuteurs. Evidemment, Neil Patrick Harris s'en donne à coeur joie, un régal ! La jeune actrice a vraiment le même visage que celle du film. J'apprécie particulièrement les sous-titres atribués à Prunille, quand elle a un marmonnement sous-titré "Über ?", ses ainés comprennent sans se poser de question qu'elle parle du taxi... Arf !

J'attends cependant d'arriver aux derneirs épisodes, qui traitent d'un volume que le film n'avait pas abordé, pour me libérer de cette comparaison. J'aime assez cependant la re-valorisation de Monty et Aggripine: Monty ne refuse pas d'écouter les enfants au sujet de Stefano, puisque qu'en fait il y a un malentu entre eux, tout bêtement. Car ici, Monty est tout sauf à côté de la plaque concernant les codes et missions de VDC. Et Aggrippine devient une ancienne aventurière, changée en trouillarde par un mystérieux évènement.
C'est une série superbe, qui vaut le coup d'oeil, qui prend peut-être un peu trop son temps, mais j'espère qu'elle sera un peu moins confuse que les bouquins, parce que j'ai jamais réussi à comprendre le comment du pourquoi (Béatrice, Lemony Sniket, le sucrier...) de cette histoire !!!

alanachantelune [userpic]

Riverdale, la série

le 29 janvier 2017 (21:41)

Je ne connais pas les comics Archie, mais j'ai voulu voir cette nouvelle série pour ados de la CW...

Le scénar :
Après les vacances d'été, la petite ville de Riverdale se prépare à la rentrée. Seulement, cet été-là, un drame a frappé : les jumeaux Blossom, Cheryl (garce en chef des pom-pom girls) et Jason (star de l'équipe de football américain) sont partis en balade en barque et seule Cheryl en est revenue vivante.
Mais surtout, l'été a transformé le héros, Archie Andrews, d'ado prépubère en beau gosse. Les hormones, le boulot sur le chantier de papa, le soleil... et une brève liaison avec sa prof de musique.  Le voilà un homme en plein doutes existentiels, il doit choisir sa vie : le foot, la boite de son père, ou sa passion pour la musique qui s'est cristallisée cet été ?
Il va également devoir choisir entre son amie d'enfance, Betty, qui lui ouvre son cœur, et la nouvelle, Veronica, pour qui il flashe au premier regard...

A la fin de l'épisode, les question sont lancées :
Qu'est-il vraiment arrivé à Jason ?
Comment Archie arrivera t-il à jongler entre le foot, les attentes de son père et sa passion secrète pour la musique ?
Parviendra t-il à oublier sa liaison avec sa prof de musique alors qu'elle va lui donner des cours privés 3 fois par semaine ? (oooooh, que c'est chaud...)
Betty ou Veronica ?
Pourquoi Archie a t-il coupé les ponts avec son meilleur ami Jughead, accessoirement narrateur de l'intrigue ?
Que s'est-il vraiment passé pour la soeur de Betty, en hopital psychiatrique après sa relation avec Jason (Betty semble en vouloir surtout à leur mère) ?
Le père de Veronica ira t-il en prison pour fraude ?

Cette série brasse des tonnes de clichés de serie télé déjà vu (on voit vraiment que c'est une série CW avec des acteurs censé incarner des lycéens alors qu'ils ont au mois 10 ans de plus... argh) : Twin Peaks pour la mystérieuse mort inaugurale, Dawson, surtout, pour l'arrivée de Veronica conduisant à un triangle amoureux, Gossip Girl pour le côté fille de riche de Vérinica et le regard externe de Jughead... Les personnages font également plein de références culturelles sur ce sujet.
On retrouve donc pas mal de clichées, la "bitch" dirigeante des pompom girls, le coach de foot autoritaire, la girl next door amoureuse du héros, la liaison prof/élève, les amours passés des parents, les rivalités entre les familles importantes de la ville...  ouais, rien de neuf.

Cependant, les personnages ont une certaine candeur, si Archie est un peu transparent en ce premier épisode, Betty et Veronica sont très convaincantes, et leur amitié naissante en dépit de leur sentiment identique pour Archie casse le cliché de la rivalité des deux héroïnes. Et puis il y a quelque chose dans la qualité de l'image, dans le choix des couleurs, un côté étrange et doux dans le ryhtme de l'histoire, qui fleurte avec une ambiance fantastique alors qu'il s'agit plutôt d'un drama matiné d'enquête policière à la Veronica Mars (encore une référence serielle assumée...).
Rest deux points, deux personnages que j'attend de voir davantage : Kevin Keller, le confident gay de Betty dont chacune des répliques est un régal ; et Josie, la chanteuse des Pussycats qui a plus d'aplomb que tous les autres personnages et mériterait les feux de la rampe, et pas d'être la black de service.

A voir sur la durée si ça vaut vraiment le coup.

alanachantelune [userpic]

Fuck la SNCF

le 01 mai 2016 (08:28)

J'avais réservé un trajet avec Blablavar, je me suis levée hyper-tôt pour aller à Issy un dimanche matin prendre ce rdv.

Et bin voilà que le train du RER C est annulé... Parce que le chauffeur est pas venu et qu'il n'y a pas de remplaçant !!! Porchain train dans une demi-heure, et de tout façon il ne va pas jusqu'à Issy. Donc ma réservation, c'est fichu, le type de la voiture partira sans moi.

On est où, là ? Sous le régime communiste de la Pologne des années 60 ?

Je dois me rendre au chevet de ma grand-mère. Je ne sais pas si elle sera assez lucide pour que je lui dise au revoir. Je vais planter mon boult lundi.

Et personne ne va me rembourser mon trajet !! Je vais être obliger de raquer pour prendre le tgv et payer leur bouffe dégeu à midi.

Fait chier.
La SNCF part vraiment en couille.

alanachantelune [userpic]

How to get away... saison 2

le 08 novembre 2015 (19:07)

On arrive à la fin de la première partie de la saison 2, qui devrait être structurée de la même façon que la première :
- première partie : une enquête générale en fil rouge (l'étudiante assasinée en saison 1, les Hapstall en saison 2) + une enquête par épisode qui est en résonnace avec le cours d'Analise + des flash-forward qui montrent les personnages juste après le drame de la saison (spoilsRéduire )). A noter que le drame de la saison est en lien avec l'enquête principale.
- deuxième partie : même structure avec le fil rouge principale  + les enquêtes par épisode qui sont résonnent dans le cours d'Annalise + cette fois, des flash-back qui recollent les morceaux.

Ce système de miroir se répète jusque dans les personnages, à différents niveaux.
On a d'abord Bonnie et Franck, les assistants d'Annalise, avec Bonnie qui est sans cesse rabaissée par Annalise, et Frank qui fait le sale boulot avec discrétion et qui remporte la plus grande confiance. Sauf que le spectateur va vite avoir pitié de Bonnie et se méfier de l'arrogant Franck, surtout au vu du dernier épisode de la saison 1.
Et puis en saison 2, patatra, c'est Bonnie qui apparait d'abord comme une personne abjecte, alors qu'on va la  découvrir petit à petit ébranlée de toutes parts, et qu'Annalise tente de la sauver à tout prix. Et c'est Franck qui s'avère rassurant et qui commence à baisser sa carapace (très légèrement, hein...).

Surtout, il y a les Keating5. En saison 1, Asher est décrit comme le fils à papa arrogant, un peu con, qui se la pète et assez marrant au final. Mais il est vite séparé des 4 autres et il le remarque.

Les 4 autres, en saison 1, font la bascule dans la hiérarchie de leur groupe : Connor, le premier de la classe prêt à tout et arrogant, puis Michaela, brillante, assurée et ambitieuse, puis Wes, un peu naïf et qui vient de loin pour accompir son rêve, et enfin Laurel, limite discrète et sans éclat.
Lors du drame,[spoils jusqu&apos;au 2.09]spoils jusqu'a 2.09Réduire )

alanachantelune [userpic]

Lectures et visionnages

le 12 octobre 2015 (15:25)

Ca faisait un moment que ne n'avais pas lu de bouquin. Et puis, hop, c'est reparti. C'est souvent comme ça chez moi, j'ai des "périodes". Je vais soit lire une demi-douzine de livres en 15 jours, ou avaler la moitié d'une saison de The Good Wife. Ou aller 5 fois au cinéma en 3 semaines. Ou me faire  un manga du 1er au 18e tome en plusieurs fois, selon ce que la médiathèque ou les copines peuvent me prêter. Et puis, je refait une pause, je n'ai plus envie...

Enfin, bref, je me suis remise à lire et à suivre des séries américaines (y'a aussi "Les petits meurtres d'Agatha Christie" et  "Ainsi soient-ils" que j'adore, mais ce sont des saisons très courtes (et oui, on fait court en France).
Le premier épisode de la Saison 2 de The Flash était toujours aussi choupinou. C'était destabilisant de découvrir ce nouveau statut quo, triste aussi, parce qu'on a perdu pas moins de 3 persos, en fait. C'est assez rapide, ceci dit, dans l'avancée intime des personnages (bon, ça fait 6 mois qu'ils font leur deuil), heuresement, Jay Garrick apparait à la fin et promet du lourd.
Les deux premiers épisodes de la saison 2 de Empire : toujours aussi bigger-than-life, cette série, il y a des raccourcis bizarres (Hey, Jamal a lourdé son mec pour reconquérir son ex en deux secondes, c'est quoi ça ? Comment Dre et Rhonda ont-ils dissimulé leurs "petit problème" ?). Lucius réussi à sortir de taule en moins de deux, il doit avoir tiré la bonne carte au Monopoly, mais il devient absolument à vomir avec ses magouilles. Et pourtant, il veut récupérer sa famille alors qu'ils l'ont quasiment tous trahi (et c'était de très bonne guerre après toutes les saloperies que fait Lucious). Il aime sa famille, du moment qu'elle est à sa botte ! Quel type détestable, ça y est , on est vraiment dans Santa Barbara ! De toute façon, comme beaucoup de monde, je ne regarde la série que pour la délirante Cookie.

La magnificence des oiseaux : j'ai relu ce bouquin que j'avais adoré et j'en ai profité pour réserver la suite. C'est tellement jubilatoire cette chinoiserie pleine de péripéties, de gags, d'évasions spectaculaires et de légendes chinoises fantasmée !
Les mystères d'Udolpho : je suis en train de lire ce grand classique de la littérature gothique. Bon sang, on a de la chance d'être à notre époque. Mais c'est assez sympa à lire... Même si c'est TRES long.
La voie du sabre : une version fantasy de la légende de Miyamoto Musashi. Absolument passionnant, ce récit de l'échec d'une vie est aussi un récit d'initation, de valeur morale, de grandeur et de quête de soi. Ca se lit extrèmement vite !
Le club Vésuvius : un roman assez léger et marrant d'un agent secret anglais de l'avant-guerre, très "Sherlock Holmes" mais avec la débauche en prime, LuciferBox, le héros, étant un sacré joyeux luron. Ca finit en film catastrophes multiples avec plein de coup de théatres complétement farfelus, c'est une bonne lecture-distraction. Pas de quoi faire une fromage, non plus.

< back | 0 - 10 |