?

Log in

< back | 0 - 10 |  
alanachantelune [userpic]

Fuck la SNCF

le 01 mai 2016 (08:28)

J'avais réservé un trajet avec Blablavar, je me suis levée hyper-tôt pour aller à Issy un dimanche matin prendre ce rdv.

Et bin voilà que le train du RER C est annulé... Parce que le chauffeur est pas venu et qu'il n'y a pas de remplaçant !!! Porchain train dans une demi-heure, et de tout façon il ne va pas jusqu'à Issy. Donc ma réservation, c'est fichu, le type de la voiture partira sans moi.

On est où, là ? Sous le régime communiste de la Pologne des années 60 ?

Je dois me rendre au chevet de ma grand-mère. Je ne sais pas si elle sera assez lucide pour que je lui dise au revoir. Je vais planter mon boult lundi.

Et personne ne va me rembourser mon trajet !! Je vais être obliger de raquer pour prendre le tgv et payer leur bouffe dégeu à midi.

Fait chier.
La SNCF part vraiment en couille.

alanachantelune [userpic]

How to get away... saison 2

le 08 novembre 2015 (19:07)

On arrive à la fin de la première partie de la saison 2, qui devrait être structurée de la même façon que la première :
- première partie : une enquête générale en fil rouge (l'étudiante assasinée en saison 1, les Hapstall en saison 2) + une enquête par épisode qui est en résonnace avec le cours d'Analise + des flash-forward qui montrent les personnages juste après le drame de la saison (spoilsRéduire )). A noter que le drame de la saison est en lien avec l'enquête principale.
- deuxième partie : même structure avec le fil rouge principale  + les enquêtes par épisode qui sont résonnent dans le cours d'Annalise + cette fois, des flash-back qui recollent les morceaux.

Ce système de miroir se répète jusque dans les personnages, à différents niveaux.
On a d'abord Bonnie et Franck, les assistants d'Annalise, avec Bonnie qui est sans cesse rabaissée par Annalise, et Frank qui fait le sale boulot avec discrétion et qui remporte la plus grande confiance. Sauf que le spectateur va vite avoir pitié de Bonnie et se méfier de l'arrogant Franck, surtout au vu du dernier épisode de la saison 1.
Et puis en saison 2, patatra, c'est Bonnie qui apparait d'abord comme une personne abjecte, alors qu'on va la  découvrir petit à petit ébranlée de toutes parts, et qu'Annalise tente de la sauver à tout prix. Et c'est Franck qui s'avère rassurant et qui commence à baisser sa carapace (très légèrement, hein...).

Surtout, il y a les Keating5. En saison 1, Asher est décrit comme le fils à papa arrogant, un peu con, qui se la pète et assez marrant au final. Mais il est vite séparé des 4 autres et il le remarque.

Les 4 autres, en saison 1, font la bascule dans la hiérarchie de leur groupe : Connor, le premier de la classe prêt à tout et arrogant, puis Michaela, brillante, assurée et ambitieuse, puis Wes, un peu naïf et qui vient de loin pour accompir son rêve, et enfin Laurel, limite discrète et sans éclat.
Lors du drame,[spoils jusqu&quot;au 2.09]spoils jusqu"a 2.09Réduire )

alanachantelune [userpic]

Lectures et visionnages

le 12 octobre 2015 (15:25)

Ca faisait un moment que ne n'avais pas lu de bouquin. Et puis, hop, c'est reparti. C'est souvent comme ça chez moi, j'ai des "périodes". Je vais soit lire une demi-douzine de livres en 15 jours, ou avaler la moitié d'une saison de The Good Wife. Ou aller 5 fois au cinéma en 3 semaines. Ou me faire  un manga du 1er au 18e tome en plusieurs fois, selon ce que la médiathèque ou les copines peuvent me prêter. Et puis, je refait une pause, je n'ai plus envie...

Enfin, bref, je me suis remise à lire et à suivre des séries américaines (y'a aussi "Les petits meurtres d'Agatha Christie" et  "Ainsi soient-ils" que j'adore, mais ce sont des saisons très courtes (et oui, on fait court en France).
Le premier épisode de la Saison 2 de The Flash était toujours aussi choupinou. C'était destabilisant de découvrir ce nouveau statut quo, triste aussi, parce qu'on a perdu pas moins de 3 persos, en fait. C'est assez rapide, ceci dit, dans l'avancée intime des personnages (bon, ça fait 6 mois qu'ils font leur deuil), heuresement, Jay Garrick apparait à la fin et promet du lourd.
Les deux premiers épisodes de la saison 2 de Empire : toujours aussi bigger-than-life, cette série, il y a des raccourcis bizarres (Hey, Jamal a lourdé son mec pour reconquérir son ex en deux secondes, c'est quoi ça ? Comment Dre et Rhonda ont-ils dissimulé leurs "petit problème" ?). Lucius réussi à sortir de taule en moins de deux, il doit avoir tiré la bonne carte au Monopoly, mais il devient absolument à vomir avec ses magouilles. Et pourtant, il veut récupérer sa famille alors qu'ils l'ont quasiment tous trahi (et c'était de très bonne guerre après toutes les saloperies que fait Lucious). Il aime sa famille, du moment qu'elle est à sa botte ! Quel type détestable, ça y est , on est vraiment dans Santa Barbara ! De toute façon, comme beaucoup de monde, je ne regarde la série que pour la délirante Cookie.

La magnificence des oiseaux : j'ai relu ce bouquin que j'avais adoré et j'en ai profité pour réserver la suite. C'est tellement jubilatoire cette chinoiserie pleine de péripéties, de gags, d'évasions spectaculaires et de légendes chinoises fantasmée !
Les mystères d'Udolpho : je suis en train de lire ce grand classique de la littérature gothique. Bon sang, on a de la chance d'être à notre époque. Mais c'est assez sympa à lire... Même si c'est TRES long.
La voie du sabre : une version fantasy de la légende de Miyamoto Musashi. Absolument passionnant, ce récit de l'échec d'une vie est aussi un récit d'initation, de valeur morale, de grandeur et de quête de soi. Ca se lit extrèmement vite !
Le club Vésuvius : un roman assez léger et marrant d'un agent secret anglais de l'avant-guerre, très "Sherlock Holmes" mais avec la débauche en prime, LuciferBox, le héros, étant un sacré joyeux luron. Ca finit en film catastrophes multiples avec plein de coup de théatres complétement farfelus, c'est une bonne lecture-distraction. Pas de quoi faire une fromage, non plus.

alanachantelune [userpic]

Nuit du Fof

le 04 octobre 2015 (18:55)

Nombre d'os écrits : 2
Nombre de fandoms : (2)

OS : original
Thème 1 : Evènement,

Un jour sans.

Après moults réclamations, négociations, récriminations, tractations et autres braillements, le Conseil de Sécurité de l’ONU ratifia la nouvelle proposition portée à sa connaissance. Ce nouveau système était fantastique : il permettait qu’une volonté populaire s’exprime au sommet des nations-Unies.
Calquée sur le modèle américain (qui pourtant s’en mordait les doigt, le congrès ayant du étudier avec sérieux la construction d’une Etoile de la Mort), il s’agissait d’une pétition par internet, voulant que toute proposition, signée par au moins 800 millions de personnes d’au moins 70 pays différents (avec des minima de signatures pour chaque pays), soit présentée et étudiée par l’ONU et passe au vote.
C’est ainsi que pour la première fois de l’année, une journée fut décrétée journée mondiale de rien.
Pas de cause à défendre, juste une journée où nul sur Terre ne serait culpabilisé, sollicité, apostrophé, hélé, responsabilisé ou harcelé pour une juste cause.

OS : Looney Tunes
Thème 2 : Rupture


Trottinant avec confiance dans le passage sombre et puant, il ne pouvait s’empêcher de sourire. Tout se déroulait à la perfection. Vaguement, il entendait à certaines intersections l’écho sourd de l’évacuation du bâtiment. Il savourait par avance sa réussite, se disant que cet instant était décisif, sacré, que ce silence relatif convenait à merveille à ce instant suspendu, celui qui précédait son triomphe.
Bien sûr, l’autre zigoto ne put s’empêcher de faire du bruit, le plus inapproprié possible. Son pas balourd résonnait de façon grotesque. Il fallut lui demander de marcher sur la pointe des pieds (ou plutôt, des pattes). Puis de fermer la bouche, parce qu’il haletait trop fort, d’excitation ou de stress, peu importe. Cet ahuri se mit alors à chantonner dans sa gorge le thème de James Bond, et il fallut lui coller une beigne sur le crâne (aucun danger, de toute façon). Comment osait-il souiller son moment de recueillement avant son avènement ! Des excuses larmoyantes lui parurent suffisantes pour le moment. Il frappa cependant à nouveau son comparse pour ce que celles-ci cessent.
Après plusieurs mètres, de nouveau, du bruit se fit entendre. Cette fois, s’imposa une confiscation de sandwich, qui provoqua des geignements, eux aussi durement réprimés.
Bâillonné avec du gros scotch, le sombre sbire recommença à devenir un aimant à problème avec les gargouillis de son ventre. Une veine de colère apparut sur le front du futur maître du monde.
Mais bien vite, en approchant du but, il se remit à sourire. L’infiltration reposait sur un minutage précis, savamment calculé par son cerveau génialissime, et tout s’était déroulé à la perfection.
Maîtrisant les lois de la physique et de la probabilité, il savait que son plan allait poser la première pierre de l’édification de son règne. A présent qu’ils sortaient de l’évacuation des égouts pour pénétrer dans la salle de contrôle vidée de ses occupants par la fausse alerte, rien ne…

Il avait oublié la Loi de Murphy et celle du Battement d’Aile du Papillon. Quand l’autre abruti se coinça la queue dans une fissure et tira de toutes ses forces pour la déloger, cela suffit.

La fissure se transforma en faille qui provoqua la rupture du barrage, et les envoya glouglouter loin jusqu'à l'océan.

Cortex devrait attendre un autre jour pour conquérir le monde.

alanachantelune [userpic]

Le prochain Pixar...

le 02 octobre 2015 (14:22)
Tags:

... a l'air très chouette, comme tous les pixar, et évidement, les premières bande-annonces en dévoilent très peu sur l'ensemble du film, pas comme d'autres qui proposent des bandes-annonces résumant le film !
Mais je vais être méchamment ironique sur le titra français. En VO, c'est "The Good Dinosaur". En VF, il ont choisi "Le voyage d'Arlo".

Vous pariez combien qu'on est passé à deux millimètres du "Monde d'Arlo" ? Mais vu qu'ils ont déjà pas mal de titre de ce genre, il ont du choisir un truc tout aussi facile... Parce que "Le gentil Dinosaure", ça faisait trop penser à Denver...

Je suis méchante, je sais...

alanachantelune [userpic]

Kingdom Hearts

le 11 septembre 2015 (10:40)

Quand j'étais à la fac, j'avais une grosse envie de jouer à ce jeu. Ca avait l'air super beau, marrant, et puis j'adorais le Zelda sur la Nintendo 64 de mon frère.

En ce moment, je vais m'occuper du chat de ma frangine. Son copain a une PS3 et pas mal de jeus (j'ai essayé Assassin's Creed II, mais le bouton de direction est trop sensible, c'est hyper chiant) dont un pack Kingdom Hearts avec notament le 2e opus et une prequel. J'ai lancé une partie, et si c'est sympatoche, c'est surtout long... Les cinématiques sont trop nombreuses, les personnages prennent leur temps pour parler... et les séquences de quête et de combat sont en fait hyper-courtes parce que à chaque fois il y a des cinématiques qui coupent. Et je ne parle pas du bla-bla métaphysique incompréhensible sur les coeur et les liens qui unissent les protagonistes....

Bref, je suis assez déçue, c'est plutôt casse-pied. Je préfère nettement Zelda, ou tu as le plaisir d'explorer une vaste map et où les cinématiques ne sont pas aussi nombreuses, et vont à l'essentiel.

alanachantelune [userpic]

Lois nous ramène les Vorkosigan !

le 21 août 2015 (16:41)

Un nouveau tome de la saga Vorkosigan doit arriver l'an prochain :
http://vorkosigan.wikia.com/wiki/Gentleman_Jole_and_The_Red_Queen

Jole est un personnage brièvement aperçu par-ci par-là dans certains romans. L'histoire se passe après Cryoburn, serait plutôt du point de vue de Cordelia, mais Miles va en apprendre de belle sur le passé de ses parents...
[Spoiler sur la vie sexuelle des Vorkosigan]Et là, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller à la pêche sur le net. Il ressort que Dira Sudis, une fan dont j'aime beaucoup les écrist sur des tas de fandom (Captain America en particulier), mais dont je n'ai pas lu ceux sur cette saga, a depuis des années une théorie tout à fait juste : Aral a une liaison de longue date avec celui qui fut le lieutenant, puis Commodore, puis Amiral Jole. Avec la bénédiction de Cordélia.
Tou ça confirmé par Lois McMaster Bujod.
On savait que Aral était bi, mais j'avais toujours pensé, que, comme le disais Cordélia, il était monogame depuis leur mariage!

Et ben là, j'en reste sur le cul ! Et j'ai trop hâte de lire ça !!! ET je vais me ruer sur les fics de Dira Sudis !!!

alanachantelune [userpic]

Le week-end en maillot...

le 04 juillet 2015 (18:13)
Tags:

...mais pas à la plage  non, à la maison, alors qu'il impossible de faire descendre le mercure en-dessous de 27°. Normalement cette nuit il fera plus frais, je laisserai les fenêtres ouvertes en espérant y gagner en fraicheur.

Donc, ma technique : hier soir, après une douche rapide, je remplit la baignoire d'eau froide. J'y trempe un moment. Quel pied !
Au cours de la nuit, je serai réveillée par la moiteur deux fois, et je retournerai faire trempette.
Dans la journée, je me met en maillot et prend 2 ou 3 bains, puis je sèche tranquillement, le maillot faisant office de pellicule de fraicheur.
Evidemment, je me change pour aller faire les courses

Au final, à la fin de la journée, l'eau commence à être un peu sale, cheveux, poussières et bouts de tissus s'y retrouvant, mais c'est pas non plus dégueu. Au final, je ne prend pas 10 douches dans la journée, c'est écolo. Je me servirai de l'eau usée pour nettoyer un peu le balcon ce soir, et si besoin je recommencerai le processus les jours suivants...

alanachantelune [userpic]

Soldes...

le 01 juillet 2015 (12:06)
Tags:

J'aime pas faire les soldes. J'aime pas m'acheter des fringues.
Mais bon, là j'y suis allée, deux jours de suite, dasn le même magasin (il avait de nouveaux arrivages).
Comment aurais-je pu croire que j'acheterai deux robes ? Et un maillot de bain ? (je passe sur les 2 slip gainants, le short et le top).
J'adore la deuxième robe. Elle est fluide, elle tombe super bien. La première est plus une robe de soirée ou de fête.
il faut vraiment que j'ose davantage sortir en robe !
Je ne suis pas mécontente de mes achats, et c'est rare !

alanachantelune [userpic]

Seul sur Mars

le 29 juin 2015 (12:52)

Suite à la critique enthousiaste de jainas ,j'ai dévoré le roman Seul sur Mars ce week-end.
Et effectivement, c'est très bien mené, palpitant, passionnant, on se moque de ne pas tout comprendre des expériences scientifiques du héros, pourvu qu'il réussisse à trouver des calories et de l'oxygène supplémentaire. Et à contacter la Terre ! J'ai adoré tous les détails techniques du vol spatial, et l'éternel problème de la masse et de la vitesse d'accélaration...
Comme l'a dit jainas, cependant, la psychée du héros est très peu fouillée : on n'a que ses réflexions, très techniques, sur ce qui lui arrive. Certes, c'est un journal qui a pour but de servir de témoignage, il préfère donc éviter d'y déverser ses angoisses, mais cela donne un personnage un peu trop positif vu sa situation.

Mais à part ça, j'ai hâte de voir le film. Dont la bande-annonce est construite comme un film d'action, alors qu'il s'agit d'un Robinson Crusoe...

J'ai lu la fiche wikipedia de l'auteur, sa légende indique qu'il a publié son texte en auto-éditeur pour seulement 99 centimes, car aucun éditeur n'avait accepté le bouquin. Ce n'est qu'après le succès de l'ouvrage sur le Net qu'une maison a repris le bouquin... C'est le conte de fée rêvé de tout auteur auto-éditer : trouver le succès et être repéré par les maisons d'éditions.
Ca explique aussi peut-être certains défauts du livre. Mais c'ets aussi la belle histoire qui masque toutes les débandades de ce système ou tout le monde veut devenir écrivain... ou se faire de l'argent sur le dos des autres (cf le scandale des fanfictions et des romans érotiques vendu par un voleur sur des plate-formes de téléchargement).

< back | 0 - 10 |